Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2018 André Birse webwriter premium5615 vues

Selfie terminal 1 Créé le: 12.09.2014, édité le: 25.03.2018

Nous n’avons pas fini de voir des images. Un selfie, quelques minutes avant l’accident, au milieu du bonheur, au centre de l’horreur. La victime était en reportage inconscient de ses derniers instants. Son sourire fait le tour du monde parce qu’elle l’a rendu visible avant, juste avant de disparaître. La banalité du quotidien terminal. Nous sommes en train de creuser, pour trouver, pour saisir, de nouvelles images dans l’avenir dramatique de nos individualités. Et ça intéresse ceux qui restent, ça les impressionne et leur fait peur. Le tout-un-chacun reporter est un pas dans l’immédiateté, vers l’abjection des images qui nous attendent,  seront à prendre, sur l’instant à venir et disparu. On ne s’imagine pas, justement, en deçà et au-delà du réel, ce qui nous attend pour être offerts en pâture à nos regards. Nous sommes les malicieux et distraits archéologues d’un avenir illustré. Anticipation numérique du malheur dévirtualisé.

Les corps, les effrois, les sourires, les postures macabres, tout y sera. Nous verrons le pire et nous n’aurons rien trouvé. Nos smartphones ne nous aurons pas branchésà l’essentiel et moins encore aidés à le définir, à en devenir éventuellement curieux. Communion et communication autour de la sphère, inimitié et fatalité au centre indéterminable de l’évanescente infinité. Nous aurons une idée de la multiplicité multipliée par l’innombrable. Nous saisissons de nouveaux ciels, nous les fixons. Mais, sous les ciels, immuablement, nous réduisons notre part deprésumée innocence, avec l’aide du réel, du hasard et de la technologie.
Page 1 sur 26 1 commentaire 1 2 3 ... 24 25 26
r