Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2017 Thierry Villon webwriter premium4094 vues

Arrivée Créé le: 23.07.2014, édité le: 23.07.2014

Le château se dessine au loin. En dessous, la petite ville s’étire, au fond, immuable et fier l’emblème de la Gruyère : le Moléson. Quelques virages pour escalader la colline éternelle et atteindre le parking où un homme lui fait signe. Le concierge est là pour l’accueillir comme convenu :
- Merci d’être venu aussi vite, Monsieur Magne. Avec ce froid et cet afflux de touristes, cette panne nous met vraiment dans l’embarras. Le château ne peut pas rester sans chauffage.
- Cela fait partie de nos prestations. Vous me guidez ?
Un arrêt à la petite borne électronique, la carte des résidents de la ville de Gruyères leur ouvre sans problème le passage. Julius conduit prudemment sa voiture de dépannage dans la rue du Bourg. Des touristes emmitouflés déambulent dans la rue pavée, photographient à qui mieux mieux les maisons aux façades centenaires, un pan de muraille, les échoppes de souvenirs et l’étrange maison de Chalamala.
Au passage, Julius se souvient d’une bonne fondue au fromage, dégustée sur une terrasse un jour de printemps. Suzanne son épouse était ravie et les enfants avaient adoré la meringue arrosée de crème de Gruyère. Il demande :
- Selon vous, quel est le meilleur restaurant de Gruyères ? Lequel recommanderiez-vous ?
- Ils ont tous une très bonne réputation. J’ai une préférence pour l’Hôtel de Ville ou le Saint-Georges, mais c’est personnel.
Page 1 sur 5 1 commentaire 1 2 3 4 5
r