Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler

© 2019 Marie Vallaury webwriter premium828 vues

La dernière traversée Créé le: 13.07.2019, édité le: 13.07.2019

La violence du choc est proprement ahurissante. L’instant d’avant, Arthur regarde défiler la campagne baignée de lumière. Ses parents se disputent sur l’itinéraire à suivre, rien de nouveau sous le soleil. Adeline n’a jamais su donner une direction cohérente à son mari et laisse son âme d’artiste se perdre dans les méandres colorés de la carte routière. La poésie des noms des villages traversés l’enchante, elle jubile, joyeuse et folle, à l’évocation de “Tournebourde”, hameau au charme discret, fredonne un refrain improvisé en franchissant le Pont de la Lune (… mon ami Pierrot…) ou rit aux larmes en voyant le sapin étrangement courbé au-dessus du panneau du lieu-dit “La Souplesse”. Avec elle, les vacances commencent à la minute même où la voiture quitte le garage. Le père, Damien, partagé entre l’attendrissement et l’agacement, soupire :
- On n’y arrivera jamais ! Il est déjà 16 heures, il reste au moins deux heures de trajet. Trouve-nous un chemin plus rapide !
- Mais chéri, c’est tellement joli par ici, regarde ce rocher niché dans les broussailles, on dirait un oiseau dans son nid. Et elle rit encore, et ce rire est la plus belle chose sur la Terre.
Arthur regarde sa mère qui se tourne vers lui, une mèche de cheveux blonds lui balayant le visage. Elle lui décoche un clin d’œil.  –  Toi, tu me comprends, Titi … Puis elle se retourne, et sa masse de cheveux dorés valse dans l’air lumineux. Arthur se souviendra de cela, plus tard. Les cheveux de sa mère, ondoyant, un flot de douceur et de lumière, et soudain, la vague se brise, la tête part en arrière, la chevelure éclate comme l’océan se brisant sur la digue. Le bruit viendra après, un fracas de tôle et de verre qui n’en finit pas.
Page 1 sur 12 0 commentaire 1 2 3 ... 10 11 12
r