Array ( [0] => 0 [1] => 0 )

Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler




Le rendez-vous de l'écriture web 2.0

Les plus lues

Second Life

Mais qui sont ces personnes qui vivent leur vie virtuelle dans “Second Life”? Existe-t-il un lie...

MATRICE

Matrice m’attriste ?…

Amer amour

Belle rose aux épines acérées...

Histoires récentes

Féline insolence

Pas de préface

Animal Aminal

Moi, poule de luxe, je soussignée Bérénice, vais vous raconter mon étrange histoire.

Le Touriste

Nouvelle parue dans le Hors-Série n.4 de l'Académie de la Dombes, "La Dombes Gourmande"

Actualités Webstory

CONCOURS D’ECRITURE 2018 Jury et règlement

En partenariat avec le Muséum d’histoire naturelle de Genève, Webstory.ch lance son septième co...

05.08.2018: LIVRE III Le making-of

IMPRIMERIE
Hier, dimanche, nous avons terminé les toutes dernières corrections et préparé le ...

De Webstory à Worldstory, Livre II

Huitième escale: SINGAPOUR, Novembre 2017
Ce que je lis : Hêtre ou pas hêtre
Sommes-nous v...

Histoire du jour

l

Sophie - Courriel du 30 décembre par Jacques Defondval

——Message d’origine——
De : unknown@teltron.ch
Date : 30/12/2016 - 10:33 (AM)
À : jacques.defonval@bluewin.ch
Objet : Il est l’heure

Bonjour Jacques,
Il est l’heure. Dans ce temps si court de quelques heures, tout aura été accompli. Je t’ai parlé de l’extinction d’une étoile. Elle s’appelait Pauline. Elle revenait de son école en marchant sagement sur le côté de la route. Elle a eu le temps de se retourner. De voir arriver la voiture et de ne pas comprendre pourquoi elle ne voyait personne à l’intérieur. La dernière image de ce monde qui lui était promis, était une voiture vide qui venait la dévorer. Ce n’est pas pardonnable, n’est-ce pas ? C’est pourtant le levier que j’ai utilisé pour rencontrer M., pardonner. Et je vais le voir maintenant. Le reste me semble simple. J’ai préparé le GHB et la couverture chauffante. L’eau noire sera mon refuge. Pendant toutes ces années l’existence de cette monstruosité qui a brutalement éteint l’étincelle d’une innocence a grandi comme une laideur immonde dans ma tête. C’est bizarre, je n’étais pas tranquille, mais maintenant que le moment est enfin là, je me sens vide de toute inquiétude et de tout sentiment. Au contraire, un calme silencieux s’est installé. Je n’ai qu’une certitude dure comme une pierre noire :
Page 1 sur 2
r