Array ( [0] => 0 [1] => 0 )

Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler




Le rendez-vous de l'écriture web 2.0

Les plus lues

Press Story

La presse, titres à la une!

Objets perdus-suite

Il y a des moments où tout se conjuguent contre vous. Surtout les objets. Et que faut-il comprendre...

Autodafé

Sur la route, dans la nuit, il brûle le contenu d’un mystérieux sac de voyage

Histoires récentes

Espèce dominante

Qui a dit que sa taille, son intelligence ou sa technologie faisait de l'homme une espèce dominante...

Légende urbaine

Ce sont des mécréants à l’esprit obscurci par la course qu’ils s’imposent pour amasser enco...

Isidro chapitre 4

Et voilà la suite. Je voulais m'en tenir à un jour précis de publication, chaque semaine, mais mo...

Actualités Webstory

CONCOURS D’ECRITURE 2018 Jury et règlement

En partenariat avec le Muséum d’histoire naturelle de Genève, Webstory.ch lance son septième co...

Atelier d’écriture Sabine Dormond

QUAND: 13 et 14 octobre 2018.
OU: rue de l’Ancien-Stand 19, à Montreux, dans une maison du 19...

De Webstory à Worldstory, Livre II

Huitième escale: SINGAPOUR, Novembre 2017
Ce que je lis : Hêtre ou pas hêtre
Sommes-nous v...

Histoire du jour

l

T’emballe pas par André Birse

L’écriture nous réserve des surprises. Elle nous prend au mot.
Je dois admettre que j’apprécie de plus en plus répondre
à ses propositions secrètes et intérieures de rendez-vous.
Irai-je jusqu’à observer que l’écriture est une réjouissance ?
La réjouissance ne peut être individuelle, si l’on se réfère strictement
à la définition de ce mot à laquelle il est préférable de se conformer.
Pour que l’écriture soit réjouissance, il faut plusieurs lecteurs
au moment même où l’auteur crée son texte. Mais ça ne va pas.
Nous sommes d’accord avec cela, ensemble et sur l’instant.
Au temps même de l’immédiateté informatique, l’écriture demeure
un privilège de l’individu seul avec sa réalité intérieure;
et toutes les réalités, au reste, telles qu’il les perçoit par lui-même
au moyen des mots empruntés à d’autres intériorités entrées en réjouissance
langagière. Mais là je m’emballe. Je m’égare. C’est le risque
de l’écriture, l’égarement, qui est un risque dans la vie aussi.
Qui ne s’égare pas ? Je vous le demande, par écrit. Tout ce qu’on
ne fait pas pour se préserver de l’égarement. A l’égard des autres.
A l’égard de soi. Rester tranquille ou faire le fou. Comme certaines règles
de grammaire, l’un et l’autre vont. Rester totalement tranquille
Page 1 sur 16
r