Insérer un lien

Choisissez l'histoire et la page vers laquelle vous souhaitez faire pointer le lien

Insérer Annuler




Le rendez-vous de l'écriture web 2.0

Les plus lues

Rame n°3

Cela faisait deja vingt ans que Dereck Montgomery travaillait au siège du FBI. Mais en vingt ans d...

L'arbre est ton miroir

For now we see only a reflection as in a mirror; then we shall see face to face.

Les saisons de ma vie

Passe le temps et les saisons d'une vie...

Histoires récentes

Abyssal

il n'y a plus rien que l'on peut me faire non vraiment plus rien pour dessiner mon être on me d...

Isidro chapitre 12

Dernier chapitre et fin du ce “feulleton”et des aventures d’Isidro….

Sous"la corde raide"

"La corde raide" était le thème du concours de nouvelles de l'AVE auquel, même sans être vaudois...

Actualités Webstory

19 nov 2018: Soirée de remise des prix

MUSEUM D’HISTOIRE NATURELLE de la Ville de Genève: Plus de 60 personnes étaient présentes à la...

Atelier d’écriture Sabine Dormond

QUAND: 13 et 14 octobre 2018.
OU: rue de l’Ancien-Stand 19, à Montreux, dans une maison du 19...

De Webstory à Worldstory, Livre II

Huitième escale: SINGAPOUR, Novembre 2017
Ce que je lis : Hêtre ou pas hêtre
Sommes-nous v...

Histoire du jour

l

Le rêve de Violetta Chap 31 La fuite par Anne-Marie Gabella

Le petit garçon qui a commis une faute impardonnable et qui fuit la condamnation impitoyable de son père se précipite au guichet des vols de dernière minute. Sans se soucier de la destination, Jules Marcau demande un billet à l’employé qui ne sait que lui proposer. Londres, Paris, Amsterdam, Tunis ou Lisbonne ? Peu importe, l’essentiel est de mettre le plus grand nombre de kilomètres entre lui et sa fille qui doit être en train de découvrir le secret nauséabond qu’il a si bien réussi à dissimuler jusqu’à ce jour. Il ne veut pas subir son jugement et peut-être son seul destin est-il de disparaître dans un lieu inconnu, où il se sentira en sécurité. Dans l’énumération qui lui a été faite, c’est le dernier nom qu’il a retenu, Lisbonne ; avec un billet pour cette ville, il passe le contrôle de la douane et peut enfin respirer. La bête traquée en lui laisse peu à peu place à un voyageur anonyme, parmi d’autres voyageurs. Il n’est plus cerné par des ennemis potentiels, ne sursaute plus à chaque bruit insolite.
C’est à ce moment que retentit le téléphone portable de son voisin. Jules ne peut s’empêcher de tendre l’oreille mais la conversation s’engage en portugais et s’il ne peut en saisir le sens, il en déduit qu’il prendra le même vol que cet homme d’une cinquantaine d’années au visage intéressant dont le regard semble chargé de tristesse .
C’est au tour de son téléphone de sonner et il sait tout-de-suite que c’est sa fille qui l’appelle car la chanson du Tilleul de Schubert est réservée à Violette. Le voisin du Docteur Marcau réagit de manière étonnante à cet appel. Il sursaute brusquement et dévisage celui qui n’a pas le courage
Page 1 sur 9
r